Walk away from the sun

Atkins


C'est à un cardiologue américain, également défenseur d'une approche globale de la santé, que l'on doit l'un des plus célèbres régimes de la planète. En fait, ce régime a été le premier à s'attaquer de front aux glucides (low carb); d'autres l'ont imité depuis.

Selon la théorie de Dr Atkins, la clé de l'amaigrissement réside dans le contrôle sévère de la consommation de glucides (appelés carbohydrates en anglais et parfois, en français, hydrates de carbone, autrement dit, c'est du sucre ! ). Ceux-ci fournissent surtout de l'énergie, soit des calories, mais aussi des fibres. Les sucres complexes sont composés d'amidon (céréales, pommes de terre, légumineuses, etc.) et les sucres simples sont composés de fructose, de glucose, de lactose ou de saccharose (fruits, légumes, lait, miel, etc.).
Publié en 1972, son ouvrage Dr Atkins Diet Revolution s'est vendu à plus de 15 millions d'exemplaires. L'impact a été tel que la « phobie » des glucides s'est emparée de l'Occident : d'innombrables emballages d'aliments ont longtemps porté la mention « faible en hydrates de carbone ». Nul doute, Dr Atkins a fortement contribué à faire croire que les aliments de type féculents étaient « engraissants ».

La perte de poids s'explique comme suit : la restriction sévère en glucides de la première phase provoque une grande élimination d'eau. Aussi, l'apport élevé en protéine provoque un manque de variété alimentaire et réduit l'appétit. Sans vraiment le rechercher, on consomme moins de calories, ce qui, combiné à la perte d'eau, fait perdre du poids.
Une diète très faible en glucides comme celle-ci amène l'organisme à se tourner vers les graisses pour produire de l'énergie. En brûlant, les graisses génèrent un sous-produit, les cétones, une forme de calories brûlées, qui sont éliminés par la suite.
La théorie veut qu'une diète faible en glucides produise plus de cétones et, donc, élimine davantage de calories qu'une diète faible en calories. Elle diminuerait en plus l'appétit. Ces deux phénomènes expliqueraient la perte de poids. En supprimant la trop grande quantité de glucide ingérée, on limite le surplus de production d'insuline, qui est responsable du stockage des graisses.




Les plus
- On maigrit vite, sans sensation de faim. Et les gourmands ne se sentent pas trop frustrés.
- Ce programme alimentaire est relativement simple à suivre, chez soi comme au restaurant. D'autant plus qu'il n'est pas nécessaire de compter les calories, ce qui simplifie considérablement la vie.
- Résultats très concluants la 1ère semaine, puis la perte de poids devient moins évidente.

Les moins
Effets secondaires en raison de l'Absence de Glucides dans l'alimentation :
- l'organisme synthétise des Corps Cétoniques aux propriétés de coupe-faim, mais aussi responsable d'un état nauséeux,
- les graisses et les muscles fournissent l'énergie nécessaire à l'organisme pour fonctionner correctement: fonte musculaire, état de fatigue et dépression apparaissent,
- des carences en vitamines anti-oxydantes (vitamine C), en minéraux et en fibres sont inévitables.
Ce régime apporte un taux en Lipides excessif, augmente la cholestérolémie, et les risques d'apparition de  maladies cardio-vasculaires ne sont pas à exclure (il faut donc faire très attention à la consommation en lipide, bien qu'elle ne soit pas déconseillée, elle doit être contrôlée)






Phase 1 : l'attaque

Pour enclencher la perte de poids, on limite les glucides à 20 g par jour ( environs une pomme ou une tranche de pain par jour) . C'est 10 à 15 fois moins que la consommation américaine moyenne. Étape cruciale, cette phase doit durer au moins 2 semaines, les personnes qui ont beaucoup de poids à perdre peuvent la poursuivre plus longtemps. On favorise également la prise de multivitamines et de minéraux en suppléments.



Phase # 2 : la perte de poids contrôlée

Pour continuer à perdre du poids, mais à un rythme moins rapide, on réintroduit graduellement des aliments contenant des glucides, comme des fruits, des produits céréaliers et des laitages. La quantité de glucides ajoutés ne doit pas dépasser 5 g par jour, pour une semaine chaque fois. Cette phase dure jusqu'à ce que la perte de poids cesse pendant une semaine. À titre d'exemple, 5 g de glucides correspondent au tiers d'une tranche de pain.

 

Phase # 3 : la stabilisation
 
Le but de cette phase est de continuer à ralentir la perte de poids tout en adoptant des habitudes alimentaires viables à long terme. Chaque semaine, il est permis d'ajouter 10 g par jour de glucides. Si la perte de poids s'arrête trop brusquement, il faut réduire de 5 g à 10 g le nombre total de glucides par jour. Quand le poids souhaité est stable pendant quatre semaines, il est temps de passer à la dernière phase.

 

Phase # 4 : le maintien à vie

 
C'est la façon de manger, selon Atkins. Les personnes consomment une quantité de glucides qui dépend de leur métabolisme et de leur pratique d'activité physique, soit de 45 g à 100 g. À titre d'exemple, 100 g de glucides correspondent à environ deux portions de fruits, plus deux portions de produits céréaliers et deux portions de lait ou yogourt.



 

Aliments permis à volonté : le poisson, les fruits de mer, la viande, la volaille, les œufs, le beurre, l'huile, le vinaigre, le jus de citron, les olives, l'avocat, la laitue, les légumes faibles en glucides, les produits Atkins, les succédanés de sucre (sucralose, acésulfame-K, saccharine).

Aliments permis avec modération : les fromages fermes (maximum 85 g à 110 g par jour), la laitue (au moins 2 tasses par jour), les légumes (1 tasse par jour, sauf carotte, betterave, maïs, pomme de terre et pois vert).

Aliments à éviter : le sucre, les produits sucrés, les féculents (céréales, riz, pâtes, couscous, pain, craquelins, muffins, farines, etc.), les légumineuses, les fruits, le lait, le yogourt, les fromages à pâte molle (cottage, ricotta), le fromage frais, les fromages faibles en gras et ceux à base de riz et de soya, les boissons gazeuses, les desserts glacés, les jus de fruits et de légumes, les noix et les graines, les cafés de céréales, les viandes froides et charcuteries qui contiennent du sucre, les huîtres, les moules et la goberge.

 



24/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour